Nationalisons les banques au Canada, ça presse!

Nationaliser les banques?

-« Mais t’es tombé sur la tête ou quoi? C’est impossible! Ça n’arrivera jamais!! »

Avant de tomber dans le négativisme par rapport à une solution à l’endettement au Canada, prenez le temps d’y réfléchir…

Les banques produisent des profits faramineux à chaque année sur le dos des travailleurs. Qui n’a pas de prêt hypothécaire ou une carte de crédit en ce moment?

L’argent utilisé par les banques pour créer leur profit appartient au peuple à la base. Alors c’est ce même peuple qui devrait profiter des sommes astronomiques payées en intérêts.

Pourquoi le gouvernement ne travaille pas déjà en ce sens?

Il vous répondra que la loi n’est pas faite en ce moment pour que le gouvernement devienne seul propriétaire d’une banque. Oui, c’est vrai… mais savez-vous pourquoi c’est ainsi? Parce que nos dirigeants se graissent la patte  avec les hauts placés de la finance. En passant, les lois, ça se change, ça se modifie. Il suffit de vouloir… mais dans le cas présent, ils ne veulent pas parce qu’ils en profitent allègrement… et ce, sur le dos de nous tous.

L’arbre dans lequel l’argent pousse

Vous ne le savez peut-être pas, mais les hauts dirigeants de notre société et les financiers les plus hauts placés possèdent l’arbre qui fait pousser l’argent et ils ne veulent pas le perdre. C’est pourquoi ils seront toujours contre la nationalisation des banques. Ils vous traiteront de tous les noms, de plus en plus violemment à la mesure de vos efforts. C’est certain, imaginez que vous possédiez cet arbre et qu’on essaie de vous l’enlever.

Il existe vraiment cet arbre? Oui. C’est la machine à imprimer de l’argent de la Banque du Canada. Cette banque a le pouvoir de créer de l’argent du néant avec sa machine à imprimer. Vous ne me croyez pas? D’où proviennent les milliards de dollars « débloqués » par nos bons gouvernements quand les banques sont en difficultés vous croyez? Cette monnaie est créée de toute pièce et ce faisant, celle dans nos poches perd de sa valeur.

Les banques grugent nos heures travaillées

Oui, les hauts stratèges de la finance, ce sont eux qui tiennent nos chaînes. Savez-vous combien d’heures de travail supplémentaires vous devrez travailler seulement pour rembourser les intérêts sur votre prêt hypothécaire? Et savez-vous qui profite de cet argent par la suite? Non, ce n’est pas la masse, ce sont des intérêts privés des banques. Ceux-là même qui possèdent des maisons à plusieurs millions de dollars et qui se gavent tous les soirs en pensant à la hausse de salaire qu’ils se voteront demain.

Habituellement, quand une entreprise est sur le bord de faire faillite, elle tombe et les dirigeants en subissent les conséquences. Mais pas pour les banques… non, elles ne peuvent pas tomber, ce serait la catastrophe. Alors la banque centrale imprime des milliards pour la sortir du trou. Que ce passe-t-il l’année suivante? Elles engrangent des profits records et votent des bonus astronomiques pour son C.A. Et ce, sur notre dos… Ils vivent vraiment une vie de rêve grâce aux travailleurs que nous sommes. Ça ne vous donne pas envie de vomir vous? Moi oui.

Qui ne veut pas nationaliser les banques?

Ceux qui sont contre la nationalisation des banques sont les hauts placés de la finance qui se graissent la patte à volonté sur notre dos et qui ne veulent pas que le party se termine. Il y a aussi les politiciens qui font le party avec eux qui seront contre également. Tandis que le citoyens, bien qu’ils voudraient bien que ça se fasse, ils ne croint pas que c’est possible parce que cette machine est trop grosse et puissante. Dommage… la population est vraiment agenouillée devant ses suprêmes supérieurs de la suprématie financière…

La solution à la dette

Imaginez, si les banques étaient nationalisées, ça nous permettrait d’éponger la dette nationale en très peu de temps. Ensuite, nous pourrions baisser les impôts de façon drastique. Éventuellement, il serait même possible de les abolir. Cet argent serait utilisée pour la collectivité et pas seulement pour le 1% de la population qui est constamment sur le party.

La dette canadienne, en 2016 est de 635 milliards de dollars. Les profits de l’ensemble des banques au Canada pour l’année 2014 était de 33,3 milliards. Nous pourrions donc éponger la dette canadienne en moins de 20 ans, seulement en nationalisant les banques.

Combien d’années de surplus budgétaire permettraient de rembourser cette même dette? En 1999, le gouvernement du Canada a dégagé un surplus de 19 milliards de dollars. Ça prendrait alors 33 années de surplus budgétaire semblable pour éponger la dette… mais, sachez que c’est arrivé qu’une seule fois depuis 1963… même que la majorité des années depuis n’ont été que déficitaires. Alors vous croyez qu’on paiera cette dette un jour? Je crois pas non.

Nationalisation partielle

Si la nationalisation complète vous semble farfelue et impossible? Il serait tout de même possible d’en nationaliser une bonne partie. Surtout celle où l’on emprunte de l’argent et que l’on paie des intérêts. Notre société s’en porterait tellement mieux!

Problème à l’échelle planétaire

La dette de tous les pays de la planète est en croissance. Vous croyez être à l’abris de ce qui arrive en Grèce? Vous ne l’êtes pas. Tous les pays y arriveront un jour ou l’autre. Nous sommes sur le bord du gouffre financier et nos gouvernements ne pourront pas créer de l’argent indéfiniment comme ils le font depuis des lunes. Une jour ça va péter et ça arrivera au Canada aussi.

Trouvez-moi une autre solution au problème que de nationaliser les banques à part celle de l’esclavage aux heures supplémentaires de tous les citoyens de ce beau pays. C’est de l’esclavagisme et c’est déjà en marche.

Autres solutions

Oui, il existerait d’autres solutions… par exemple, il faudrait augmenter de façon vertigineuse les impôts sur les profits des banques… mais non, le gouvernement canadien a fait totalement le contraire dans les dernières années. Pourquoi? Parce qu’ils sont sur le party eux aussi. Il faudrait également cesser toute forme de subventions provenant de fonds publics pour les banques… j’arrive pas à croire que ça se produit encore aujourd’hui.

Aimez, vivez, économisez, investissez et partagez. 😉

Christian Galipeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *