J’ai noyé mon chien

À l’époque, dans les années 1940, il était fréquent pour les gens de devoir euthanasier eux-même leurs animaux quand ils souffraient. Les gens, pauvres et souvent loin d’un vétérinaire digne de ce nom, devaient alors faire ce que bien peu feraient maintenant. Même qu’aujourd’hui, les animaux ont presque plus de droits que les humains, mais ceci est une autre histoire.

Le bonhomme, voisin de mon grand-père Galipeau, que je nommerai « Le bonhomme » avait un vieux chien. Bien, il n’était pas si vieux que ça, peut-être une dizaine d’années. Par contre, le chien était complètement sourd depuis plusieurs mois. Ce n’était pas tout, celui-ci était également à moitié aveugle.

DSCN7987

Ça faisait un bout de temps que le bonhomme regardait son chien et ne savait plus trop quoi il allait en faire. Le matin, quand il démarrait son tracteur, il devait aller donner une taloche au chien qui dormait devant les roues. Son chien, qui l’avait tant servi pour aller chercher les vaches matin et soir pour la traite n’était plus l’ombre de lui-même. De plus, le bonhomme venait justement de se procurer un jeune chiot à qui il espérait un avenir de chien de troupeau de renommée.

DSCN7735

Donc, le jour qui devait venir est arrivé. La décision était prise. Le bonhomme allait mettre un terme à la vie d’infirme de son chien sourd et aveugle.

C’est ainsi qu’en fin d’après-midi, juste avant le souper, il pris son vieux chien en laisse et l’emmena sur le bord de la baie qui donnait sur la grande rivière. Il avait apporté un grand sac de jute et une corde. Arrivé à l’eau, il fourra le chien dans le sac et attacha l’extrémité de celui-ci avec la corde. Sans attendre, il lança le chien dans l’eau au bout de la corde qu’il garda en main.

m2

Après quelques minutes, quand le chien a fini de se débattre, il ressortit le sac de l’eau. Le bonhomme ouvrit le sac et vida son contenu sur la berge. En voyant son chien inerte sur le sable, il fût pris d’un sentiment indescriptible. Une peine immense l’envahit. Il tourna les talons, s’en alla à la maison se disant qu’il enterrerait son chien seulement après souper, même s’il n’avait pas très faim.

Tenant le sac de jute et la corde, il monta les marches de son balcon, arriva à la porte et vit sa femme au travers du moustiquaire. Sa femme vit l’immense peine sur le visage de son mari et lui demanda qu’est-ce qu’il se passait.

« J’ai noyé mon chien. » – dit-il. « Et puis j’ai beaucoup de chagrin de l’avoir fait, je l’aimais vraiment après toutes ses années de loyaux services. Il a été le meilleur que je n’ai jamais eu finalement. »

DSC_9919-2

C’est en disant ça que le vieux cabot monta les marches derrière lui. Le chien se secouait encore la fourrure et vint s’asseoir près de son maître d’un air tout heureux.

20090522-IMG_6760-Edit2

Surpris, le bonhomme n’en croyait pas ses yeux. Est-ce que c’était bien son chien? Il avait l’air plus jeune… Il retourna sur le bord de la baie pour se rendre compte que son chien n’était vraiment plus là. Ce devait être son chien après tout…

Le lendemain matin, le bonhomme se rendit à l’étable pour traire ses vaches et celles-ci étaient déjà arrivées à la porte. Bizarre, il devait toujours aller les chercher au champs. De plus, il aperçu son chien dormir devant le tracteur.

Une fois le train fini, il monta sur son tracteur et le chien se tassa de lui-même. « Incroyable », se dit-il. « On dirait qu’il a entendu. »

file000361904649

À partir de ce matin-là, le chien alla chercher les vaches matin et soir. Il semblait avoir retrouvé la vue et l’ouïe. Mais ce n’est pas tout, le vieux chien pris le chiot, que le bonhomme avait rapporté à la maison, sous son aile et lui enseigna tous ce qu’il y avait à savoir pour devenir chien de troupeau.

Le vieux chien ne mourra que cinq années plus tard alors que le nouveau chien était déjà capable de faire tout le travail.

Le bonhomme s’est toujours souvenu de cette journée où il a noyé son chien pour ensuite le retrouver rajeuni.

DSCN7625

2 thoughts on “J’ai noyé mon chien

  1. Une vieille histoire comme savait si bien raconter ton grand-père. Il nous a raconté ça à plusieurs reprises quand on allait camper mais chaque fois l’écoutait comme si c’était la première fois qu’il nous la racontait!!!

  2. Aujourd’hui les animaux ont presque plus de droit que les animaux ….j’aime bcp cette phrase dénuée de sens . À savoir qu’un animal ne peut pas exprimer sa souffrance .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *