ASSEZ, C’EST A$$EZ!

Je viens de lire le livre de Louis Lallier: Assez, c’est assez! Pourquoi et comment le monde de la finance se paie votre tête. Je dois avouer que les informations dans ce livre donnent froid dans le dos.

Pays construit sur les dettes

On y apprend entre autre que l’ensemble des pays d’aujourd’hui ont été et sont construit sur les dettes. En effet, la plupart des projets requiert des sommes empruntés pour se réaliser, alors il faut payer des intérêts et ceci double pratiquement tout emprunts quand il est remboursé à long terme.

Saviez-vous qu’avant les années 1500, il était interdit de charger des intérêts sur un prêt? C’est d’ailleurs par des astuces afin de contourner ces lois que notre système moderne a été créé. Incroyable.

Mondialisation des problèmes de la Grèce

Oui, vous avez bien lu, tous les pays de la planètes sont endettés… nous nous dirigeons tout droit vers une crise majeure mondiale de l’économie. Vous ne me croyez pas? Sachez qu’en 2008, les USA ont dégagés un surplus budgétaire de 99 milliards de dollars. Si la totalité de cette somme était utilisée pour rembourser la dette, il faudrait 176 années de surplus semblables pour payer l’ensemble de la dette. Vous croyez que c’est possible?

Au contraire, la dette de tous les pays va en augmentant… et si vous croyez que ce manège peut continuer éternellement, vous vous fermez les yeux.

Le gouvernement paye ses dettes avec d’autres dettes

Oui, vous avez bien lu… pareille comme vous qui prenez de l’argent sur une carte de crédit pour payer le solde dû sur une autre… Comment? Bien notre bon gouvernement nous vends des bons du trésor pour payer ses dettes.

Alors, si vous possédez des bons d’épargne du Québec, sachez qu’il serait impossible pour le gouvernement de rembourser tout le monde si la population allaient échanger tous ses bons en ce moment. Le gouvernement ferait faillite.

Pourquoi croyez-vous qu’on vous mentionne dans les annonces des bons d’épargne que c’est garanti à 100%? Vous les croyez? Pas moi… parce que le gouvernement vous les vends pour payer ses dettes de l’autre côté… il manque de l’argent en quelque part c’est certain.

La plupart des gens se diront, boff… je m’en fou. Ça ne m’intéresse pas de savoir ça… bien mes petits je-m’en-foutistes, j’ai des petites nouvelles pour vous… vous n’aurez pas le choix de vous en soucier quand le système nous pètera en pleine face.

Les banques créent de l’argent

J’ai appris aussi dans le livre quelque chose qui m’a fait presque tomber en bas de ma chaise. Savez-vous d’où provient l’argent que les banques vous prêtent quand vous faites un prêt hypothécaire? Vous savez, quand vous êtes acceptés et que la banque transfert un montant de plusieurs centaines de milliers de dollars dans votre compte en attendant que vous payiez la maison de vos rêves? Bien… les banques créent ces chiffres. Il n’y a aucun vraie liquidité qui est transféré dans votre compte. Elles ont le pouvoir de créer de la monnaie comme bon leur semble… incroyable. Tellement incroyable que la majorité des gens n’y croiront pas et diront que c’est de la foutaise. Alors je vous invite a aller lire le livre de M. Lallier pour comprendre le mécanisme d’un tel système machiavélique.

Comment l’argent pousse dans les arbres

Pour les hauts placés du système financier mondial, certaines formules incompréhensibles qu’ils utilisent leur permettent de littéralement faire pousser l’argent dans les arbres. Des formules créées pour que même les plus ingénieux financiers s’y perdront… et c’est justement le but. Quand quelqu’un peut créer un système qui fait perdre le cours de l’argent, ceux-ci s’en mettent plein les poches. Et qui payent? Vous et moi.

Loin est l’époque où l’argent avait son équivalent en or ou en métal argent. Maintenant ce n’est que du vent.

Je viens d’énumérer que quelques systèmes de la haute finance dans cet article, si le sujet vous intéresse et que vous voulez vous protéger de ces requins, vous devez lire le livre Assez, c’est assez! de Louis Lallier.

Christian Galipeau

91oqrrwgfhl 917torrclal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *